Le maire et son équipe municipale vous souhaitent de joyeuses fêtes de fin d'année
frendeites

Histoire & Patrimoine

  • La maison forte

    La maison-forte de Cany-Barville (Caniel) fut édifiée dans les premières années du XIVème siècle par Pierre de Chambly à qui le Roi Philippe le Bel avait concédé la seigneurie. Sa destruction peut résulter des troubles militaires de la Guerre de Cent Ans ou du règne de Louis XI.
    Un texte du 1er Octobre 1542 conservé aux Archives Nationales, mentionne la maison-forte "demolly par les anciennes guerres qui est asseis en la paroisse dudit Cany au hamel dudit Caniel". La durée d'utilisation de la maison forte de Cany-Barville fut donc brève (80 ans maximum).
    Elle est construite sur un tertre quadrangulaire de 40m et sur 25m dominant faiblement (entre 1,50m et 2m selon les endroits) prairie environnante où coule la Durdent à une quinzaine de mètres. Elle était entourée d'un fossé sans doute large et peu profond qui pouvait être rempli d'eau puisque la rivière est toute proche.

    Le manoir de Commanville

    Très riche décor géométrique polychrome pour cet édifice daté du 15éme siècle.

    Le bailliage de Caux

    Le bailliage de Caux

    Construit entre 1780 et 1785, il servait de tribunal pour les 54 paroisses de la seigneurie de Cany-Caniel. On y trouvait en plus une prison et une chapelle. Une partie du bâtiment fut détruite pour faciliter l’accès au bourg.
    Le bailli, officier qui rend la justice au nom du roi, y habitait.
    C’était la mairie de Cany-Barville de 1790 à 1980.

    La médiathèque "Les Semailles"

    La médiathèque

    Cette belle et grande demeure est une ancienne ferme du domaine du chateau de Cany, la ferme Lépinay.
    Elle abrite maintenant la médiathèque, une salle d’exposition et, dans les bâtiments qui la jouxte, différentes associations pour les jeunes et les moins jeunes.
    Une partie de la ferme a été primée pour sa restauration.

    Le campanile

    Le campanile

    La municipalité s'est inquiétée de la vétusté du campanile qui domine l'hôtel de ville en son centre, construit en poteaux de chêne.

    Après avoir confié à l'entreprise Biard-Roy, spécialisée dans la réfection des clochers, la restauration du campanile qui surmonte l'hôtel de ville, celui-ci a retrouvé sa place.

    Une importante grue a été installée devant la mairie afin de permettre au personnel de l'entreprise de reposer un campanile neuf, identique à celui d'origine.

    La cloche muette depuis des décennies se fait de nouveau entendre toutes les heures et demi-heures (première sonnerie à 7 heures, dernière sonnerie à 22 heures)

    Surmontant le campanile, le globe terrestre et la girouette ont retrouvé leur place.

    Une sirène neuve a été également installée sous le campanile et se fera entendre chaque premier mercredi du mois à midi.
    Elle pourra alerter la population en cas de tempête ou de catastrophe naturelle.

    L'Eglise St Martin

    Datée de la fin du 3ème siècle, reconstruite aux 13ème et 16éme siècles, restaurée en 1864 et enfin en 1995, l’église Saint Martin de Cany-Barville est en grès et si elle est froide de l’extérieur, elle révèle une superbe Gloire et ses 80 anges au dessus de l’autel. 5 chapelles entourent l’église de Cany-Barville ainsi que deux sacristies.

    Sur les 3 cloches, seule une est encore en service, les deux autres se sont fendues en sonnant l’armistice de le première guerre mondiale, l’autre le 1er septembre 1944 pour la libération de Cany-Barville.

    Le château

    Le château

    Le château de Cany, magnifique construction classée en pierres et briques

    Les plans du château de Cany-Barville sont attribués à un oncle de Mansart à qui l’on doit la galerie des glaces du château de Versailles. Pierre le Marinier fait construire le château de Cany en 1640, les travaux dureront 6 années. Construction en pierres et briques, il comporte une chapelle, une ancienne pompe à eaux dite le « coup de bélier » et des annexes où habitent les propriétaires actuels. Il comporterait autant de fenêtres que de jours dans l’année. Les appartements illustrent diverses époques d’art et de vie locale.

    Un monument classé

    Ses différents propriétaires furent : Pierre le Marinier, Pierre de bec de Lièvre, Anne-Christian de Montmorency-Luxembourg. Le château a été la propriété de M. le comte Antoine de Dreux Brézé et de son épouse née Gillonne D’Harcourt, fille de son altesse royale la princesse D’Orléans. Depuis 2011, c'est leur fille, Madame Normand, qui est la propriétaire.
    Le comte, très impliqué dans l’enseignement, a prêté le parc du château de Cany-Barville à l’école Jeanne d’Arc jusqu'en 2006 pour y faire un concours annuel d’attelages.

    Chteau de Cany Barville

    Le parc et les abords

    Un parc à l’anglaise de 30 hectares l’entoure, agrémenté de bassins et d’une demi-lune en eau.

    A l’extérieur du parc du château de Cany-Barville, la chapelle de Notre Dame de Barville, bâtie en 1527 selon une inscription   sur l’un des piliers. Elle dépendait de l’abbaye de Valmont dont les seigneurs étaient la famille de Guyon-Matignon puis des   Grimaldi Princes de Monaco. C'est un lieu de pélerinage dédié à Saint SIMEON. ce pélerinage se perpétue tous les premiers   dimanche de mai.

    Plus à l’écart, la chapelle de Saint Gilles Saint Leu sur le hameau de Caniel, datée du 17ème siècle, construite entièrement en   grés. Elle appartenait à l’abbaye de Fécamp, et se trouve en face des ruines du château médiéval de la baronnie de Caniel.
    Des légendes locales font remonter ce lieu de culte à l’époque de Clovis.

     

    La Place Robert Gabel

    Ce grand bâtiment à cour carrée, daté de 1712, est une ancienne halle à blé et aux toiles. Il servit de caserne à un régiment de cavalerie (le Royal Bourgogne) et à un détachement de hussards lors de la révolution. La place intérieure devient très vite un lieu de foires et de marchés.

    Cette vaste place du marché de construction cauchoise, construite par la famille Becdelièvre, propriétaire à cette époque du château de Barville mérite que l'on s'attarde pour l'admirer. Depuis 1981, il abrite la mairie.

  • Le blason de Cany-Barville

    Origines du nom : du latin caniacum, lieu humide, et du patronyme germanique Boroldus ou Barulfus associé au latin villa qui signifie domaine rural.

    Le blason représente les diverses facettes des activités rurales de Cany : deux gerbes de blé au dessus d'un pommier, un cheval d'argent et un mouton, un brochet et une anguille et, enfin, une colline et une rivière.

  • Les personnages célèbres

    Louis Bouilhet

    Louis Bouilhet (2).jpg

    Louis Boulhet est né à Cany-Barville le 27 mai 1822 et mort à Rouen le 18 juillet 1868.
    Ecrivain et poète, grand ami de Flaubert. Sa pièce, Madame de Montarcy, fut jouée au théâtre de l’odéon.
    Sa maison natale est située rue du Moulin à proximité de la salle Daniel PIERRE.
    Chaque année, la ville de Cany-Barville remet la récompense "Louis Bouilhet" à un poète primé par la société des Ecrivains Normands.

     

     

    Daniel Pierre

    Daniel Pierre est né le 17 novembre 1891 à Ouainville et mort le 21 janvier 1979. C' est un athlète français, spécialiste du lancer de disque et du lancer de poids.
    Il remporte deux titres de champion de France du lancer de disque en 1925 et en 1927 ainsi qu'un titre de champion de France du lancer de poids en 19211.
    Il participe au concours du lancer de disque des Jeux olympiques de 1920 à Anvers ainsi qu'aux concours de lancer de disque et de poids aux Jeux olympiques de 1924 à Paris

  • Les anciens Maires

    Liste des Maires depuis 1789

    • 1790 : J.B. COUTURE
    • 1790 : J.B LE BLED
    • 1790 : P.V. BEUSSE
    • 1794 : P. ENOUF dit MARAIS
    • 1795 : J.B. LE BLED
    • 1796 : F.M. FOUET
    • 1800 : J.B. YGER
    • 1801 : P.V. BEUSSE
    • 1813 : P. COUTURE
    • 1815 : M. LESSERF
    • 1817 : J. LE BARBIER
    • 1819 : P. COUTURE
    • 1821 : M. LESSERF
    • 1830 : J. ROQUIGNY
    • 1843 : H.N. FOUET
    • 1846 : E. HELLOUIN
    • 1848 : H.N. FOUET
    • 1862 : A. GRIMAUD
    • 1870 : F. GUILLEBERT
    • 1871 : F. DEBEQUE
    • 1878 : E. LECOQ
    • 1886 : U. PARENT
    • 1886 : E. LECOQ
    • 1896 : F. LEROUX
    • 1897 : H. LABEY
    • 1899 : E. LECOQ
    • 1917 : L. CARTENET
    • 1919 : G.FIQUET
    • 1929 : R. ROUSSEAU
    • 1941 : G. BRUN
    • 1950 : F. LEPICARD
    • 1958 : R. LEBORGNE
    • 1974 : J. BRUN
    • 1977 :  R. GABEL
    • 1991 : Mme J. JOURDAIN
    • 1995 : F. GILLARD
    • 2008 : J.P. THEVENOT

  • Les parcs

    Le parc du clos Saint Martin

    parc clos st martin

    En bordure de la Durdent, il offre ses trois hectares d'arbres, massifs fleuris et de pelouse aux amateurs de jardin. Plus de 65 espèces d'arbres s'y cotoient dont certains bicentenaires (Sequoia, Ginkgo biloba, Hêtre pleureur) Autrefois, un arbre y était planté pour fêter un évènement familial.

    Le square René Coty

    parc ren coty

    Ici se déroulait la foire aux bestiaux.
    Il abrite le monument aux morts et une partie de l’ancien calvaire de Vinfrainville (hameau de Cany-Barville) ainsi que le buste de Louis Bouilhet poète natif de Cany-Barville et contemporain de Flaubert. 

    Le parc des Semailles

    DSC03212 R

    Ce parc est situé en face de la gendarmerie, route de Barville.
    On y trouve de nombreuses associations (ludothèque, école de musique, cyclo club, centre de loisirs) et la médiathèque.
    Des jeux d'extérieurs sont mis à la disposition des enfants de moins de 10 ans.

Imprimer E-mail

  Union Européenne Region Normandie logo seinemaritime Prefecture Seine Maritime CCCA Maximilian Moorslede Ville Fleurie Commerce De Proximite Tourisme et Handicap

Cany Barville

Place Robert Gabel
76450 CANY BARVILLE

02 35 97 71 44
Horaire : Du lundi au jeudi : 8h30 - 12h / 13h30 - 17h30
Vendredi :  8h30 - 12h / 13h30 - 17h00
Samedi :11h00 - 12h00 permanence des élus et du Maire

ENVOYEZ-NOUS UN EMAIL

Sondage

Etes-vous satisfait de notre nouveau site internet ?!
  • Votes:
  • Votes:
Total des votes:
Premier vote:
Dernier vote:

Cany-Barville en images

cany-4
cany-7
cany-2
cany-3
cany-6
cany-1
cany-5
cany-8

Météo à Cany-Barville

blason cany